7 expressions à ne plus cultiver à la légère

6. Je n’en peux plus et ses dérivés (je n’y arriverai pas, c’est trop dur etc.), quand l’âme souffre

Les trois sources suivantes ont l’air de bien s’accorder à ce sujet. La première est en paille, la seconde en bois et la troisième en béton.

  1. Les enfants ont une ‘punchline’ de poids lourd « c’est celui qui l’dit qui l’est ». Si nous détournons (largement) cette maxime à nos fins, cela donne ceci : si tu dis que tu es trop faible pour supporter une situation eh bien ! tu le seras. ..la vérité sortant de la bouche des enfants, nous pouvons en prendre de la graine.

2. En psychologie de comptoir, on appelle cela de la pensée négative ou même défaitiste. Ces psychologues vous diront qu’avec une telle phrase vous vous préparez déjà à un échec. Comment allez-vous vous battre lorsque dans votre âme le combat est perdu d’avance ? Vous vous ôtez toute motivation et prenez à coup sûr le chemin de  la déprime, de la dépression, de la mort …déjà que même quand on y croit, c’est pas évident…

3. Toutes ces sources n’auraient aucun intérêt si la Parole des paroles ne venait à leur secours. Dieu soit loué, la Bible est un soutien en béton. Philippiens 4 : 6 nous dit : Ne vous inquiétez de rien; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des… , Marc 11: 22-23 appuie : Jésus prit la parole, et leur dit: Ayez foi en Dieu. Je vous le dis en vérité, si quelqu’un dit à cette montagne: Ote-toi de là et jette-toi dans la mer, et s’il ne doute point en son coeur, mais croit que ce qu’il dit arrive, il le verra s’accomplir. Et l’incontournable Philippiens 4:13 enfonce le clou : Je puis tout par celui qui me fortifie. (le bon contexte en prime)Et le bonus accordé quelques fois  par le Seigneur : Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse.” (2 Corinthiens 12 : 9) Même dans les cas extrêmes, il nous invite à garder la foi.