Ne faites plus de ces 3 versets bibliques, des versets magiques.

Auteur : Ami Rougé

Temps de lecture rapide : 7 à 10 minutes

Temps de lecture recommandé : 10 à 15 minutes


On m’a appris dès ma conversion à me substituer aux personnages de la Bible et à accorder la même faveur à mes frères . On m’a aussi montré comment m’attribuer les mérites d’un héros du Livre Saint et faire miennes les promesses bibliques adressées à autrui.  Serais-je la seule à avoir bénéficié d’une telle formation ? Il parait que non. Pour ceux qui au début de leur conversion ont eu la chance d’entendre la phrase : ‘il ne faut pas sortir les versets de leur contexte’, à combien a-t-on réellement enseigné exactement comment procéder ?

Nous sommes nombreux à vouloir utiliser la Bible dans le but de nous encourager les uns les autres. Lorsque les passages bibliques sont sortis de leur contexte pour les forcer à répondre à nos préoccupations, nous prenons le risque d’en faire des versets magiques.  Qu’elle fonctionne ou pas, la magie est toujours destructrice. Combien d’attentes infondées n’ont-elles pas été suscitées dans les coeurs ? Causant doute et découragement chez de nombreux chrétiens…jusqu’à la perte de la foi. Oui, des gens ont ‘quitté Dieu’ parce que ce qu’Il « leur a promis dans Sa Parole » ne s’est pas réalisé. Comment appelle t-on une personne qui ne tient pas ses promesses ? Un menteur, un roublard, un être indigne de confiance etc. Ne donnons pas à notre Seigneur de tels qualificatifs !

S’il est vrai que le psaume 139 (je suis une créature si merveilleuse) peut être adapté à tous ceux qui aiment le Seigneur, ce n’est pas le cas de toutes les Ecritures. Voici 3 des versets qui créent le plus de déception chez les chrétiens.

1) Tu seras la tête et non la queue

tu seras la tête et non la queue

Le passage 

Deutéronome 28

13L’Eternel fera de toi la tête et non la queue, tu seras toujours en haut et tu ne seras jamais en bas, lorsque tu obéiras aux commandements de l’Eternel, ton Dieu, que je te prescris aujourd’hui, lorsque tu les observeras et les mettras en pratique, 14et que tu ne te détourneras ni à droite ni à gauche de tous les commandements que je vous donne aujourd’hui, pour aller après d’autres dieux et pour les servir.

Le sens magique

J’avais une voisine convertie depuis un peu plus d’un an.  Elle me parla de son fils qui avait redoublé le CM1 et aurait pu faire un triplé si le système le permettait. Cela ‘l’attristait beaucoup’, mais elle ‘savait qu’un jour il deviendrait intelligent car Dieu a promis dans la Bible que son fils serait la tête et non la queue.’ Quoi ? Voilà ce qui arrive lorsque les versets sont sortis de leur contexte et utilisés comme des mantras.

La plus grande substitution pratiquée par l’Eglise est la doctrine du remplacement. Elle consiste à dire que l’Eglise a remplacé Israël. Les promesses faites à Israël ne les concerneraient plus, mais seraient pour l’Eglise. Voici ce qui conduit à une telle interprétation de ce verset. On en a même fait des chansons que l’on chante à l’église en faisant la chenille. Je ne suis pas théologienne et je ne m’y aventurerais pas. Soyons juste pragmatique.

Le contexte biblique:

Même en mettant de côté les considérations théologiques (Israël ou l’église éjectant Israël) cette citation de Deutéronome ne s’adresserait ni à toi, ni à moi dans notre vie terrestre.

-Premièrement, le verset se réfère à un groupe (le peuple d’Israël à l’occurrence, désolée) et non à un seul individu. Le “tu” s’adresse à tout un peuple comme une seule personne.

Exemple :

Deutéronome 27: 9 Moïse et les prêtres lévitiques parlèrent à tout Israël, en disant: «Garde le silence et écoute, ô Israël! Aujourd’hui tu es devenu le peuple de Yahweh, ton Dieu.

Deutéronome 28: 9 Tu seras pour l’Éternel un peuple saint, comme il te l’a juré, lorsque tu observeras les commandements de l’Éternel, ton Dieu, et que tu marcheras dans ses voies. 

Si chaque chrétien devait être la tête sur cette terre, il y aurait un chrétien à la tête de tous les pays du monde et tu serais au minimum, le patron de ton patron. Pragmatisme, disais-je…Dans de nombreuses régions hostiles à Christ,  les enfants de Dieu sont plutôt la queue, l’humanité même leur est refusée. Paul a dit dans 1 Corinthiens 412 nous nous fatiguons à travailler de nos propres mains; injuriés, nous bénissons; persécutés, nous supportons; 13calomniés, nous parlons avec bonté; nous sommes devenus comme les balayures du monde, le rebut de tous, jusqu’à maintenant.

Paul a-t-il été traité comme une balayure afin que toi tu deviennes la tête ? Le fait même de le désirer n’est-il pas contraire à l’exemple d’humilité que nous a servi Jésus ? Ne nous vantons pas d’avoir plus de foi que Paul.

-Deuxièmement, la promesse est conditionnelle, ce qu’on élude en ne citant que le quart du verset.  Quand bien même elle serait adressée à l’église, cette promesse a des conditions : l’obéissance de tout le peuple, comme une seule personne. Il serait ainsi la tête (la première puissance) des nations, au lieu de la «queue», c’est-à-dire la ‘nation marchepied’. Selon les théologiens dispensationalistes, les cheminements d’Israël après cette promesse montrent que ce peuple n’a pas marché dans cette obéïssance. Tout cela devrait être définitivement rectifié à la venue du Messie, ou plutôt à son retour.

Les bienfaits de ne plus faire de ce verset biblique un verset magique : tu te retrousseras les manches pour aider ton enfant à l’école au lieu d’attendre que le Saint-Esprit le fasse, tu ne mépriseras plus les juifs,  tu ne rêveras plus de prendre la place de ton patron et tu travailleras comme pour le Seigneur, tu ne penseras plus que Dieu t’aime moins que ta sœur dans la foi qui elle est PDG, ou qu’elle obéït mieux que toi à Dieu, tu obéiras à Dieu par amour et non pas pour devenir la tête.