Tamar soeur d’Absalom, ou quand la beauté vous dessert

C’était en Afrique. Une femme inconnue est entrée dans l’église un dimanche matin. Elle avait la peau claire, une métisse d’une beauté à la hauteur de la jeune Sade Adu. Vous savez peut-être que quelque soit le continent dans lequel ils se trouvent, une majorité de noirs fétichise la peau claire. En plus du privilège de la beauté, cette dame a pu profiter du privilège de la peau claire. Nous avons tout fait pour la garder dans l’église. Les jours suivants, tous les hommes, même mariés, souhaitaient être ses conseillers. Elle avait à peine balbutié qu’on lui tendit le micro pour une performance en solo pendant les cultes. Dieu lui avait accordé la beauté et l’église les privilèges. Elle aurait eu tort de ne pas en profiter.

Si la beauté vous assure des privilèges, elle vous crée aussi quelques soucis, malheureusement.

Notre passage biblique en révèle deux.

Cliquez ici pour le lire. 

1) la pire chose pour une belle femme est de réaliser que la beauté n’a pas de filtre. Elle attire aussi la faune des hommes indésirables. La belle Tamar l’a appris à ses dépens.

Sa beauté est la raison pour laquelle son demi-frère pensait l’aimer.

Il est tombé amoureux parce qu’elle était belle.

Il a oublié les lois du Seigneur, parce qu’elle était jolie. Levitique 18: 9 “N’ayez pas de relations sexuelles avec votre sœur, ni la fille de votre père, ni celle de votre mère, si elle est née au même domicile ou ailleurs”.

Il a oublié que les rapports sexuels avant le mariage étaient interdits, parce qu’elle était belle.

Amnon a abandonné la sagesse, car Tamar était jolie. L’amour vous rend aveugle, dit-on.

Oui, la beauté vous met sur un piédestal. Un bon garçon peut penser qu’il ne vous mérite pas.

Mais le piédestal ne suffit pas à décourager les indignes. Ils vous voient comme un défi à relever.

Belles femmes, êtes-vous fières de faire tourner les têtes? Méfiez-vous de l’Amnon qui vous guette. 

Il peut être caché en un père, un beau-père, un ami, un enseignant, un entraîneur, etc. Êtes-vous dans une telle situation? Tamar a fait face à cela longtemps avantvous. Et vous apprendrez d’elle.

2) Une autre vérité difficile à reconnaitre quand on est jolie, c’ est que la beauté est trompeuse.

Un beau visage peut cacher un cœur laid, et la beauté finit toujours par se faner.

Au-delà de tout cela, la beauté est trompeuse surtout parce qu’elle peut brouiller les vrais sentiments et couvrir les véritables motifs d’une action.

Revenons à cette église en Afrique. À leurs dirigeants. Ils ont accordé le “haut ministère” de chanteuse soliste à cette femme qui n’avait pas franchi toutes les étapes du processus de sélection (spirituel et artistique) imposé aux autres chanteurs. Ils ont agi de la sorte non pas parce qu’elle avait un appel sur sa vie ou qu’elle était une excellente chanteuse, mais parce qu’elle était magnifique et qu’ils voulaient qu’elle s’intéresse à eux.

Que s’est-il passé après le viol? Amnon a détesté Tamar. “En sorte que la haine dont il la haïssait était plus grande que l’amour avec lequel il l’aimait.”

Quel choc de réaliser qu’il ne s’agissait pas d’amour, mais de convoitise. Même Amnon pensait que c’était de l’amour.

Il a piétiné le vignoble. Il a forcé la porte. Il a volé le précieux trésor. Et puis il a marché dessus.

Amnon appelait Tamar “ma soeur”. Après le viol, elle est devenue “cette femme” … une étrangère.

Il y a une différence entre la convoitise et l’amour. “Vous les reconnaîtrez à leurs fruits” dit le Seigneur. La luxure et l’amour portent des fruits différents.

Les fruits de l’amour: 1 Corinthiens 13: 4-7

L’amour est patient, l’amour rend service. Il n’est pas jaloux, il ne se vante pas, il ne se gonfle pas d’orgueil. L’amour ne fait rien de honteux. Il ne cherche pas son intérêt, il ne se met pas en colère, il ne se souvient pas du mal. Il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité. L’amour excuse tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout.

Les fruits de la convoitise Jacques 1:15

Puis la convoitise, lorsqu’elle a conçu, enfante le péché; et le péché, étant consommé, produit la mort.

Et Tamar s’installa, accablée, chez son frère Absalom.(1 Samuel 13 vers 20)

Tamar a été souillée, puis méprisée. Elle n’était même plus digne de devenir la femme d’Amnon. C’était juste un désir de sexe, une question d’orgueil et de domination masculine.

Tamar est tombée dans le piège malgré elle. Elle a résisté à Amnon. Elle a perdu. Mais elle est tombée au combat. Une guerrière!

Et vous ? Êtes-vous tombée pendant la période de négociation, fière que votre beauté ait tourné la tête de votre Amnon?

La beauté est comme des paillettes dans les yeux. Elle peut vous faire prendre pour “amour” ce qui n’est que convoitise charnelle.

Beaucoup de femmes trouvent du pouvoir dans leur beauté. Il y a un reste de femmes qui n’ouvrent les yeux sur la vanité de la beauté qu’après avoir été utilisées et brisées.

 

 

Cherchez-vous le véritable amour? Commencez à chercher des personnes qui ne s’intéressent pas à vous rien qu’à cause de votre apparence physique. 

Ecrit par Ami Rougé pour theamijournal.com


passage biblique

2 Samuel 13: 1-20 à 13

Après cela, voici ce qui arriva. Absalom, le fils de David, avait une soeur qui était belle et qui s’appelait Tamar. Or Amnon, le fils de David, tomba amoureux d’elle. 2 Amnon était anxieux jusqu’à se rendre malade à cause de sa soeur Tamar. En effet, elle était vierge et il lui paraissait difficile de faire la moindre tentative auprès d’elle. 3 Amnon avait un ami du nom de Jonadab. C’était un fils de Shimea, le frère de David, et un homme très rusé. 4 Il lui demanda: «Pourquoi deviens-tu donc chaque matin plus abattu, toi qui es un fils de roi? Ne veux-tu pas me le dire?» Amnon lui répondit: «J’aime Tamar, la soeur de mon frère Absalom.» 5Jonadab lui dit: «Mets-toi au lit et fais le malade. Quand ton père viendra te voir, tu lui diras: ‘Permets à ma soeur Tamar de venir me donner à manger. Qu’elle prépare un plat sous mes yeux, afin que je le voie, et qu’elle me serve elle-même à manger.’»
6 Amnon se coucha et fit le malade. Le roi vint le voir et Amnon lui dit: «Que ma soeur Tamar vienne donc faire deux gâteaux sous mes yeux et qu’elle me les serve elle-même.»
7 David fit dire à Tamar dans ses appartements: «Va donc chez ton frère Amnon et prépare-lui un plat.»
8 Tamar alla chez son frère Amnon, qui était couché. Elle prit de la pâte, la pétrit, prépara des gâteaux devant lui et les fit cuire. 9 Elle prit ensuite la poêle et les déposa devant lui, mais Amnon refusa de manger. Il ordonna de faire sortir tout le monde, et tout le monde sortit de chez lui.
10 Alors Amnon dit à Tamar: «Apporte le plat dans la chambre et sers-moi.» Tamar prit les gâteaux qu’elle avait faits et les porta à son frère Amnon dans la chambre.
11 Comme elle les lui présentait à manger, il l’attrapa et lui dit: «Viens, couche avec moi, ma soeur.» 12 Elle lui répondit: «Non, mon frère, ne me déshonore pas, car on n’agit pas de cette manière en Israël. Ne commets pas cet acte odieux!
13 Où irais-je, moi, traîner ma honte? Et toi, tu serais comme l’un des plus ignobles en Israël. Maintenant, parle donc au roi et il ne m’empêchera pas d’être à toi.»
14 Mais il ne voulut pas l’écouter. Il se montra plus fort qu’elle et il la viola, il coucha avec elle.
15 Puis Amnon éprouva de la haine envers elle, une haine plus forte encore que ne l’avait été son amour, et il lui dit: «Lève-toi, va-t’en!» 16 Elle lui répondit: «Non! N’augmente pas, en me chassant, le mal que tu m’as déjà fait.» 17 Il refusa de l’écouter. Appelant le garçon qui était à son service, il dit: «Qu’on fasse partir cette femme de chez moi, qu’on la mette dehors! Et ferme la porte derrière elle!»
18 Elle portait une robe de plusieurs couleurs. C’était en effet la tenue que portaient les filles du roi aussi longtemps qu’elles étaient vierges. Le serviteur d’Amnon la fit sortir et ferma la porte derrière elle. 19 Tamar déversa de la cendre sur sa tête et déchira sa robe multicolore. Elle mit la main sur sa tête et s’en alla en poussant des cris.
20 Son frère Absalom lui dit: «Est-ce que ton frère Amnon a couché avec toi? Maintenant, ma soeur, garde le silence, car c’est ton frère. Ne prends pas cette affaire trop à coeur.» Et Tamar s’installa, accablée, chez son frère Absalom.

Revenir à l’article